Blue Flower

COVID 19 ECOLE COLLEGE ASSOUPLISSEMENT DU PROTOCOLE SANITAIRE

Commication du DASEN le 16 juin 2020 à 15h53

Mesdames, Messieurs les Maires,

Dans l'attente de la parution du protocole sanitaire actualisé, je vous fais part des éléments, ci-dessous, que je suis autorisé à vous transmettre.

Objet : Mesures d’assouplissement du protocole sanitaire

Du fait de l’évolution du niveau de circulation actuelle du virus et des données scientifiques rassurantes concernant l’impact et la transmission de la Covid-19 chez les enfants de moins de 15 ans, un assouplissement du protocole sanitaire est maintenant possible. Un récent avis du haut conseil de la santé publique est venu préciser les assouplissements envisageables dès à présent. Le décret 2020-724  paru en date du 14 juin 2020 permettra en outre de franchir une nouvelle étape vers un retour à la normale.
 
Ces assouplissements permettront d’une part que tous les enfants puissent revenir dans les écoles et les établissements scolaires avant les vacances d’été, et pourront d’autre part servir de base de travail pour préparer la rentrée, sous réserve de l’évolution de l’épidémie.
 
Le décret du 14 juin prévoit en effet deux évolutions majeures qui concernent les écoles et les collèges :

-    Un assouplissement des règles de distanciation sociale entre élèves dans les classes et les espaces de restauration : seule une distance d’un mètre entre les élèves (et non entre les bureaux des élèves) doit être respectée à l’école élémentaire et dans le second degré. Et cette distance d’un mètre ne devra plus être respectée qu’entre élèves placés côte à côte ou face à face. Cette distanciation n’est donc plus nécessaire lorsqu’un élève est positionné face au dos de son camarade (ou dos à dos). La limitation de la taille des groupes à 10 en maternelle et 15 ailleurs ne s’applique donc plus tout comme la règle théorique des 4m2 par élève. Ceci permet donc d’élargir significativement l’accueil dans le respect de la seule règle de distanciation de droit commun (un mètre minimum).

-    La suppression des règles de distanciation entre élèves des écoles et des collèges dans les espaces extérieurs ou ouverts (récréation, déplacements…) sous réserve de respecter strictement les règles visant à éviter le brassage entre élèves de classes ou de groupes différents.
 
Ces assouplissements ne concernent pas les lycéens.
 
L’avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) autorise en outre et de manière générale les assouplissements suivants :
 
-    Les consignes d’entretien pesant sur les collectivités locales sont allégées : retour à un nettoyage des locaux selon les modalités habituelles une fois par jour, désinfection des surfaces les plus fréquemment touchées une fois par jour (et non plusieurs fois par jour).
 
-    Les accompagnateurs ainsi que les différents intervenants extérieurs, auxquels il est demandé de porter un masque grand public, peuvent désormais entrer dans les bâtiments scolaires après avoir réalisé une hygiène des mains.
 
-    L’accès aux jeux extérieurs, aux bancs, aux espaces collectifs est désormais autorisé si un nettoyage est assuré une fois par jour (ou après une période sans utilisation le matin et le soir).
 
-    La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est permise lorsque qu’un nettoyage quotidien est assuré (ou que les objets sont isolés 24 h avant réutilisation). Cette même mesure peut bien entendu être appliquée en maternelle (ex. jouets, jeux de construction, etc.). Il n’est plus nécessaire de systématiquement se laver les mains après avoir manipulé ou partagé des objets ou dossiers au sein d’une même classe, à condition de ne pas les partager entre les classes.

-    La restauration dans les lieux habituels (cantine, réfectoire, autre) doit désormais être privilégiée. Les flux et la densité des élèves sont organisés en respectant la distance d’au moins un mètre entre élèves. Il est recommandé de faire déjeuner les groupes classes ensemble.
 
-    Dans les  internats, l’accueil peut être élargi à l’ensemble des publics habituellement hébergés. La distance entre les lits doit être d’au moins 1 mètre. Les lits superposés peuvent être utilisés en inversant les couchages afin que les élèves y dorment « tête bêche ». Dans les chambres collectives, il convient d’accueillir si possible des élèves appartenant à la même classe.
 
-    Les règles relatives à la limitation du « brassage » des élèves entre classes et groupes sont en revanche maintenues de même que l’application des règles d’hygiène des mains.
 
-    Enfin, après appréciation des risques dans le contexte local, et si le port de masque grand public pour les adultes ainsi que le respect de la distanciation physique sont respectés aussi bien en milieux intérieur qu’extérieur, il est possible d’organiser d’éventuels rassemblements et événements scolaires (ex. fête de fin d’année, kermesse, journées d’activités collectives, événements sportifs, etc.).
 
Enfin, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) doit se prononcer avant le 22 juin sur la question de l’alignement des transports scolaires sur le régime de droit commun des transports collectifs terrestres. 
 
Il convient enfin de rappeler que les établissements doivent être équipés de manière à ce que les gestes barrière soient respectés, tout particulièrement en ce qui concerne le lavage des mains : points d’eau en suffisance, savon en distributeur, serviettes en papier – les serviettes à usage collectif étant proscrites-, solution hydro alcoolique en quantité suffisante pour les personnels et le cas échéant les enfants - usage sous contrôle d’un adulte en école primaire. Il convient d’intégrer cette exigence dans la perspective de la rentrée scolaire.


Dominique BOURGET
Inspecteur d'académie
DASEN

Télécharger le communiqué

Télécharger le protocole sanitaire transmis le 17 juin 2020

RETOUR A L'ECOLE COVID-19
Communiqué de la préfecture d'Indre et Loire du 24 avril 2020 20h30
Calendrier de mise en œuvre qui pourra être adapté aux situations locales:
11 mai: pré-rentrée pour l’ensemble des enseignants du premier et du second degré;
12 mai: rentrée pour les classes de grande section de maternelle, CP, CM2;
18 mai: rentrée des 6ème , 3ème , première, terminale et les filières professionnelles industrielles;
25 mai: rentrée de toutes les classes.
Concernant la scolarisation des enfants des personnels prioritaires, l’accueil en journée complète restegaranti même après le 11 mai. (soit dans une classe mutualisée, soit dans la classe d’origine).Les modalités d’organisation des journées de classe:
A ce stade, il est prévu une organisation des cours en alternance une semaine sur deux pour permettre delimiter l’accueil de 15 élèves à la fois.
La semaine où les enfants ne sont pas en classe, ils seront enenseignement à distance à leur domicile, ou en accueil périscolaire, ou encore au sein d’un parcours«sport, santé, civisme et culture».Ce parcours sera créé pour les élèves des premier et second degrés. Il s’appuiera sur les compétences dumonde sportif et de la culture, d’arts plastiques, ainsi que sur les personnels et structures des accueils
 
Les communes de Nouâtre et de PORTS-sur-Vienne ont sollicité une réunion d'urgence du conseil syndical du SIEPVV pour prendre les mesures nécessaires à l'accompagnement de cette reprise scolaire
 
 
A propos des transports scolaires la région communique
Le maire de PORTS-sur-Vienne, en l'absence de toute communication du SIEPVV, a interrogé les services du conseil régional qui apporte la réponse suivante :
"La Région privilégie le contact auprès de ses AO2, chaque AO2 étant en capacité de relayer les informations qu’elles jugeront nécessaires auprès des communes adhérentes.

Cependant, je peux rapidement vous indiquer où nous en sommes actuellement.

Jeudi dernier, nous avons eu un échange avec le DASEN, à qui nous avons pu fournir un tableau reprenant chaque circuit primaire avec les effectifs par classe inscrits dans chaque car. Ce tableau a été distribué à l’ensemble des écoles afin que les directeurs et directrices puissent interroger les parents sur le retour ou pas de leur enfant en classe, et s’il prendra les transports. Ceci nous permettra de voir les cars pour lesquels nous aurions un risque de sureffectif (la capacité de nos cars est divisée par 2).

De manière générale, dans le car, le port du masque n’est pas recommandé pour les maternelles et ne sera pas obligatoire pour les élémentaires. Le moment venu, pour les collégiens, le port du masque sera obligatoire. En outre, pour le conducteur, le port du masque sera obligatoire et le transporteur sera tenu d’organiser la désinfection du car chaque jour.

A priori, mais cela reste à être confirmé, les enfants devront monter par l’avant afin de pouvoir valider leur titre de transport. La validation sera un élément important pour nous du suivi des effectifs dans les cars, en temps réel.

Enfin, la règle de sécurité qui est de ne pas laisser un enfant sur la chaussée reste de mise. Soit l’enfant n’a pas de masque (collégien) et le conducteur disposera de 2/3 masques pour dépanner l’enfant. L’AO2 devra immédiatement prévenir la famille que l’enfant ne sera pas pris dans le car s’il n’a pas de masque. Soit la capacité du car est atteinte et le conducteur fait quand même monter l’enfant. Le transporteur devra alors ajouter des moyens supplémentaires pour le retour et les jours suivants (double rotation par exemple)."
 
Rappel

Un sms à été envoyé fin de semaine dernière à l’ensemble des familles, pour leur indiquer qu’un courrier qui leur est adressé est consultable en ligne :

https://www.remi-centrevaldeloire.fr/alerte/covid-19/
 
La reprise scolaire sur le RPI du Val de Vienne à partir du 12 mai 2020
Précisions de l'Education Nationale concernant les dispositions relatives au périscolaire

"La validation des schémas de reprise ne concerne que le temps scolaire. Les éléments relatifs aux temps périscolaires figurent au titre de la continuité de la journée de l'enfant et du travail partenarial qui s'est tenu entre les élus et les équipes enseignantes dans le cadre du respect du protocole sanitaire."

La reprise scolaire au collège P Baudry de Nouâtre à partir du 18 mai 2020
Protocole définitif de réouverture et de fonctionnement du collège Patrick Baudry validé en Conseil d’administration ce mercredi 13 mai 2020
 
 
 
 

L'école : une priorité nationale

L'école est l'un des fondements de la République dont elle a constitué le ciment lors de sa création.
L'instruction, avec l'apprentisage, sont les clés de la réussite sociale car ils permettent à la personne de devenir un citoyen autonome et lui confèrent les bases de son inserion sociale.
 Face à la pandémie du COVID-19, les enfants sont les premières victimes des mesures de confinement car c'est leur avenir qui est mis à mal.
La situation va agraver les inégalités de façon irrémédiable si la société ne veille pas à compenser la perte subie.
La "solution" trouvée en réponse immédiate est celle du numérique sous réserve d'y avoir accès.
D'abord l'équipement, puis l'utilisation qui, depuis des décennies, est intégrée à l'acte pédagogique mais aussi à l'usage quotidien.
C'est donc aujourd'hui une priorité que chaque élève soit équipé.
La commune de PORTS-sur-Vienne se fait le relais de la CAF pour informer des aides à destination des familles les plus modestes
 
Vous connaissez des enfants qui n’ont pas d’ordinateur pour suivre leur scolarité à distance ?
Leurs parents sont peut être éligibles à l’aide financière à l’équipement numérique de la CAF  ?
La CAF, depuis de nombreuses années, permet aux allocataires et leur(s) enfant(s) de s’équiper grâce à l’aide à l’équipement numérique.
L’aide est de 800 € maximum. Elle permet d’acheter un ordinateur portable ou non, une tablette ou un smartphone (dans la limite de 400 €), une imprimante scanner (100 €) et souris (20 €).
Elle s’adresse aux allocataires familiaux de la CAF Touraine ayant un quotient familial inférieur à 840 €.  Pour les familles, les plus modestes, une partie de l’aide est versée en secours. Le prêt est remboursé sur les allocations familiales.

Tableau aide numérique 17042020

Le prêt est remboursé sur les allocations familiales.
Pour solliciter cette aide, une seule adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
en utilisant ces formulaires :